Révision constitutionnelle : Aucune divergence entre le Groupe les Républicains de l’Assemblée et celui du Sénat

Jean-Christophe Cambadélis réécrit l’histoire de la révision constitutionnelle à la mode socialiste.

La division n’est pas à droite comme il le dit. Dans cette voie hasardeuse de la révision constitutionnelle choisie par le Président de la République, c’est bien la gauche qui a rejeté les propositions du congrès. C’est bien la gauche qui a renié la parole du Président de la République. C’est bien un garde des Sceaux de gauche qui a quitté le gouvernement pour dire son opposition à la révision constitutionnelle.
Christian Jacob avait rappelé, lors de son explication de vote, son souhait de voter le texte pour que les sénateurs réécrivent l’article 2.
C’est ce que le Groupe conduit par Bruno Retailleau a fait et la déchéance a été votée au Sénat, sans l’apatridie.
Jean-Christophe Cambadélis cherche à cacher les divisions qui minent la gauche sur ce sujet comme sur la loi travail, il cherche la paille dans l’œil de ses adversaires et oublie la poutre dans le sien.
La fuite dans la polémique sonne comme un nouvel aveu d’échec.

Bruno Retailleau

Christian Jacob