B. RETAILLEAU a rencontré J-J. URVOAS au sujet des prisons vendéennes

J’ai rencontré hier matin M. Jean‐Jacques Urvoas, Ministre de la Justice, pour évoquer la question des prisons vendéennes. Je lui ai rappelé combien la décision de Christiane Taubira d’arrêter le plan prison lancé par son prédécesseur avait été une grave erreur :

‐ Pour la France, puisque avec 14 243 détenus en surnombre dans notre pays, jamais la surpopulation carcérale n’avait été aussi élevée dans notre pays ;

‐ Pour la Vendée, puisque la situation dans les deux prisons de la Roche‐sur‐Yon et de Fontenay‐le‐Comte est dramatique. Elles sont vétustes et le taux de surpopulation y frôle les 250%.

Je lui ai donc rappelé qu’il y avait urgence à agir tant à l’égard des détenus que des personnels pénitentiaires dont les conditions de travail sont aujourd’hui devenues intenables.

Conscient de ces éléments, le Gardes des Sceaux m’a fait part de sa volonté de lancer un programme de construction de nouvelles prisons dans notre pays. Il s’agit d’une bonne nouvelle qui doit nous permettre de tourner le dos au laxisme pénal dont souffre notre pays et de restaurer l’autorité de la Justice en France.

Dans le cadre de ce programme, il m’a assuré qu’il serait particulièrement attentif au devenir des prisons vendéennes et à l’opportunité de construire une nouvelle prison dans notre département, comme l’engagement en avait été pris il y a déjà quelques années.

Je resterai tout particulièrement vigilant à l’évolution de ce dossier et aux solutions qui seront proposées par le Ministre de la Justice pour régler définitivement le problème de la surpopulation carcérale en Vendée et des conditions de travail du personnel pénitentiaire.

 

Bruno Retailleau

Président du Conseil régional des Pays de la Loire