Bruno RETAILLEAU salue la mémoire de Philippe MESTRE

C’est avec émotion que j’ai appris le décès de Philippe MESTRE, grand serviteur de la France et de la Vendée.

Philippe MESTRE était un Vendéen enraciné, fidèle à sa commune de Talmont où il est né et où il venait encore très régulièrement, mais surtout un Français engagé qui a consacré sa vie au service de l’Etat avec noblesse et humilité.

D’abord, comme Haut fonctionnaire, en occupant les plus hautes charges de notre pays. Il fut notamment Préfet de la région des Pays de la Loire, mais aussi Directeur de cabinet du Premier Ministre Raymond BARRE, auprès duquel il participa à définir la politique de la France entre 1978 et 1981.

Puis ensuite, comme responsable politique, en représentant les Vendéens à l’Assemblée Nationale, avant de devenir Ministre des Anciens Combattants et Victimes de Guerre entre 1993 et 1995 ; anciens Combattants pour lesquels il a d’ailleurs toujours eu une affection particulière, jusqu’à encore il y a quelques mois où nous avions assisté ensemble au congrès de l’UNC à Talmont-Saint-Hilaire.

Philippe MESTRE a beaucoup marqué mon parcours personnel et politique : sa grande expérience des affaires publiques, son autorité bienveillante et sa grande lucidité m’ont souvent inspiré. J’appréciais ses conseils et son amitié à l’occasion des nombreuses conversations que nous avions ensemble, et notamment lors des rencontres du Cercle Vendéen auxquelles il était très assidu.

Avec sa disparition, la Vendée perd l’une de ses plus grandes figures, et la France perd quant à elle l’un de ses plus fidèles et loyaux serviteurs. J’adresse à ses proches mon profond soutien et mes plus sincères condoléances.

Bruno RETAILLEAU, Sénateur de la Vendée