Bruno
Retailleau

« Conjuguer les convictions et l’action pour une région forte »

Élu local et parlementaire engagé, ancien dirigeant d’entreprises, spécialiste d’économie et organisateur d’actions culturelles et sportives significatives, Bruno Retailleau est déterminé à mettre son expérience et son énergie au service de sa région, les Pays de la Loire.

Un homme de convictions

Bruno Retailleau croit à la liberté plutôt qu’au laxisme, à l’égalité plutôt qu’à l’égalitarisme, à la fraternité plutôt qu’au communautarisme. C’est un élu local enraciné, pour qui l’identité est nécessaire pour rassembler et l’autorité indispensable pour protéger.

Un homme d’action

A la tête du Département de la Vendée ou de la Région Pays de la Loire, Bruno Retailleau a prouvé sa capacité à développer et à faire rayonner un territoire.  au Sénat il a obtenu le maintien des 17 000 points de contact de La Poste pour lutter contre la désertification rurale. Bruno Retailleau est aussi à l’origine de la création du médiateur des entreprises et des nouvelles mesures de protection du littoral après la tempête Xynthia et la marée noire de l’Erika.

Bruno Retailleau en dates

1960

Naissance à CHOLET (49)

1975

Bénévole au Puy du Fou pendant plus de trente ans en tant que cavalier puis metteur en scène du spectacle

1978

Fin des études secondaires à l’institution St-Gab de St-Laurent-sur-Sèvre

1981

Création de l’école de musique de sa commune, St-Malo-du-Bois

1982

Maîtrise de sciences économiques à l’université de Nantes

1985

Co-dirigeant de la radio Alouette-FM

1987

Dirige pendant 7 ans l’école de communication nantaise SciencesCom

1988

1ère élection au Conseil Général de la Vendée à 27 ans, benjamin de l’Assemblée où il sera régulièrement réélu

1993

Participe au lancement du fameux Raid des Chaussées de Sèvre

1998

3ème vice-président de la Région des Pays de la Loire en charge de la culture, du sport et du cadre de vie

2004

1er vice-président du Conseil général de la Vendée où il se voit confier la responsabilité des finances

2004

Elu pour la 1ère fois au Sénat

2008

Expert reconnu et écouté sur la question du numérique, Président de la commission du dividende numérique

2009

Spécialiste d’économie, il propose un plan national en faveur des Entreprises de Taille Intermédiaire. Il inspire la création du médiateur des entreprises.

2010

Préside la commission d’enquête sur la tempête Xynthia. Il est à l’origine de nouvelles mesures pour mieux protéger le littoral français et ses habitants.

2010

Elu Président du Conseil Général de la Vendée

2012

Premier Vendée Globe en tant qu’organisateur.

2014

Elu président du groupe UMP au Sénat.

2014

Premier voyage en Irak. Début de son combat pour les Chrétiens et les minorités d’Orient persécutés par l’Etat Islamique.

2015

Annonce sa candidature aux élections régionales de décembre

2016

élection à la présidence de la Région Pays de la Loire

Bruno Retailleau de A à Z

A comme … Armée

J’ai fait mon service militaire à Saumur, dans la cavalerie, et j’en garde un grand respect pour ceux qui consacrent leur vie à la défense de notre patrie. Je suis toujours officier de réserve, car je crois que le lien armée-nation est très important pour renforcer l’esprit civique et patriotique, qui manque tant à notre pays, fracturé par le communautarisme et l’individualisme.

B comme … Bocage

Le lieu de mon enracinement.

J’ai été durant 27 ans conseiller général d’un canton rural qui m’a vu naître et où je vis toujours. Les gens de mon village me connaissent, m’ont vu grandir. La vie communale et associative m’a appris ce qu’était la « Cité ». Je ne suis pas un poulet hors sol, je suis un enfant de la ruralité et je le revendique ! Je crois que l’on administre bien que de près, et qu’on gère les affaires publiques aussi bien avec la tête qu’avec le cœur.

img_0846c-ef3759

C comme … Chambre

Plus exactement, chambre haute… Autre nom donné au Sénat, où je siège depuis 2004 comme sénateur de Vendée. Le sénat est très loin de l’image caricaturale que certains lui donnent, et que, il faut l’avouer il a parfois contribué lui-même à donner. Depuis mon élection à la tête du groupe des républicains en septembre 2014, j’ai d’ailleurs instauré plus de transparence et de modernité, par exemple en liant l’indemnité versée aux sénateurs à leur taux de présence.

hemicycle

D comme … De Lattre

De lattreGénéral vendéen qui fut signataire pour la France de la capitulation allemande à Berlin le 8 mai 1945. De Lattre, c’est le refus de la fatalité, immortalisé par sa célèbre devise : « ne pas subir ».

C’est une devise que j’ai toujours fait mienne dans mes différentes responsabilités. A la Région, mon projet sera de faire du Conseil régional une arme anti-crise, pour que les Pays de la Loire cessent de subir le déclassement.

 

E comme … Entreprises

EntrepriseA la demande de François Fillon, alors Premier Ministre, j’ai été l’auteur d’un rapport sur les Entreprises de Taille Intermédiaire. J’en ai tiré la conclusion que l’un des problèmes principaux des PME françaises était les freins posés à leur développement, contrairement en Allemagne. Avec ce rapport, j’ai été à l’origine de la création du Médiateur des Entreprises et de plusieurs autres mesures. Au  Sénat, j’ai aussi beaucoup œuvré pour alléger les PME du fardeau fiscal et procédural qui les écrase. Contrairement à la gauche et à ses contrats d’avenir, je crois que ce sont les entreprises qui créent de l’emploi et que le rôle d’un responsable public c’est de leur faciliter la vie… Ni plus, ni moins !

F comme … Famille

D’abord la mienne, ma femme et mes trois enfants, mais aussi toutes celles fragilisées par le pouvoir socialiste.
Avec la fiscalisation puis la baisse des allocations familiales, le mariage pour tous ou encore la volonté « d’arracher l’enfant à ses déterminismes familiaux » (Vincent Peillon), le Gouvernement conduit une politique anti-famille très grave pour la France.

La famille doit revenir au centre des priorités, car elle reste le meilleur rempart contre la crise et le lieu irremplaçable de l’épanouissement des individus et de la transmission entre les générations.

F

G comme … Gabriel

J’ai fait toute ma scolarité chez les Frères de St Gabriel, à St Laurent sur Sèvre. S’y mélangeaient à l’époque des élèves de toutes conditions, du fils du chef d’entreprise au fils d’agriculteur. Aujourd’hui l’ascenseur social que fut l’école est cassé. La réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem, en particulier, est catastrophique car elle consacre un nivellement par le bas dont les premières victimes seront les enfants originaires des milieux les plus défavorisés.

G

H comme … Historial

J’ai beaucoup travaillé au rayonnement de ce musée de l’Histoire de la Vendée, un musée interactif parmi les plus originaux de France, puisqu’il met en scène des scénographies évolutives. Une société ne peut s’élancer vers l’avenir que si elle s’appuie fermement sur le socle de sa mémoire.

964bb9b663900801b9d6208af02223a4

I comme … Infernales

Le nom des sinistres colonnes armées qui, sous la Terreur, ont ravagé la Vendée mais aussi une partie de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire et de la Mayenne. Notre Région a beaucoup souffert de cette Terreur d’Etat, qui a dévoyé les grands idéaux de la Révolution française. Mais dans cette histoire tragique, nos ancêtres ont su forger un caractère singulier : une capacité à ne pas tout attendre des autres, à se prendre en mains pour triompher des pires difficultés. C’est un tempérament particulièrement précieux par les temps qui courent !

J comme … Jeunesse

L’une de mes premières expériences professionnelles. J’ai en effet eu la chance d’être le directeur de Sciences Com, à Nantes, une école novatrice qui a été la première à utiliser les Mac d’Apple…
Une expérience qui m’a appris à diriger des hommes et des projets, et qui m’a inculqué la culture de l’entreprise et le goût de la transmission aux jeunes générations.

sciencesCom

K comme … Karol Wojtyla

Le nom du pape Jean-Paul II, que j’ai rencontré lors de son passage en Vendée, en 1996. Je reste profondément marqué par ce géant du XXe siècle, qui dût affronter les deux grands totalitarismes de son époque, le nazisme et le communisme. Il reste un chemin d’Espérance pour notre civilisation européenne. J’ai eu la chance de faire partie de la délégation française pour sa canonisation.

FullSizeRender

L comme … Le seigneur des anneaux

L’un de mes films préférés. Pas seulement parce que les images sont superbes et les scènes d’action envoûtantes. Mais parce que cette quête héroïque reflète parfaitement ce que Soljenitsyne disait : que la ligne de démarcation entre le bien et le mal passe d’abord à travers le cœur de l’homme.

 

 

M comme … Metteur en scène

En quelque sorte mon premier métier ! J’ai en effet eu l’honneur et la chance d’être, durant plus de 20 ans, le metteur en scène de la Cinescénie du Puy du Fou. C’est une expérience que je n’oublierai jamais, elle m’a appris que dans la vie, on ne fait rien de grand sans un fort sentiment d’appartenance. Le Puy du Fou : une magnifique aventure artistique et humaine à ses débuts, et toujours une véritable locomotive touristique pour notre région, grâce aux 3 000 bénévoles puyfolais qui font vivre ce spectacle unique au monde.

M

1ère saison de la Cinescénie, avec Bruno Retailleau

N comme … Numérique

La révolution numérique est aussi fondamentale dans l’histoire de la technologie que la révolution de l’imprimerie. Elle bouleverse l’ensemble de nos manières de communiquer, de produire et d’apprendre, elle est devenue un véritable accélérateur de croissance.

Membre du Conseil National du Numérique, Président de la commission du Dividende Numérique, je me suis beaucoup battu pour réduire la fracture numérique, qui menace de créer une nouvelle frontière entre les territoires favorisés et les autres. La Vendée a été l’un des premiers départements français à se doter d’un plan de déploiement du très haut débit pour tous.

iStock_000004374706_Large

O comme … Orient

Colère devant la folie des barbares islamistes. Compassion devant le martyre de ces communautés écrasées sous le joug de l’islamo-fascisme. J’ai été le premier parlementaire à me rendre en Irak lorsque ce pays a basculé dans la haine. J’y ai croisé la souffrance extrême, la cruauté absolue. La France a le devoir de tout faire pour éradiquer l’Etat Islamique. Parce que les Chrétiens d’Orient sont nos frères. Et parce que là-bas, pas si loin de chez nous, se joue une guerre que nous devons gagner si nous ne voulons pas tout perdre : la guerre de la barbarie contre la civilisation.

 

P comme … Préjudice écologique

L’un de mes grands combats après la marée noire de l’Erika qui a ravagé les côtes de Vendée et de Loire-Atlantique. J’ai proposé de changer le code civil et d’y introduire la notion de préjudice écologique, pour que les atteintes à notre environnement puissent faire l’objet de réparations lorsqu’elles sont causées par des pollueurs irresponsables, comme les affréteurs de navires poubelles. Ma proposition a été votée par le Sénat, à l’unanimité. J’attends toujours que Christiane Taubira tienne la promesse qu’elle m’a faite en déposant un projet de loi similaire devant l’Assemblée Nationale.

 

Q comme … Quintuple

Quintuple… comme les cinq départements de notre région ! Je pense que l’unité des Pays de la Loire doit se construire dans la diversité de tous ses territoires.
Je n’essaierai pas, à la tête du Conseil régional, d’imposer d’en haut une identité artificielle. Je crois que l’identité est un moteur de développement à condition qu’elle s’enracine dans des attachements affectifs.

Carte_BR

R comme … Région

Je connais bien le conseil régional, où j’ai présidé la commission culturelle de 1998 à 2004. J’ai créé le Pass Culture Sport, pour permettre à chaque jeune de s’épanouir pleinement.  

Avec René Martin, le créateur de la Folle Journée,  j’ai aussi lancé la première édition de la Folle Journée décentralisée pour que les habitants de l’agglomération nantaise ne soient pas les seuls à profiter de ce très bel événement. Je crois profondément à la décentralisation culturelle, à la possibilité pour le grand public d’accéder facilement à notre patrimoine artistique. Durant longtemps, j’ai moi-même beaucoup joué du piano. J’en garde une ouïe très fine… Redoutée par mes collaborateurs !

iStock_000028782922_XXXLarge

S comme … Sport

L’une de mes passions, notamment la course à pied, que je pratique régulièrement, mais aussi l’équitation et le basket.
Lorsque j’ai inauguré le Vendéspace, grand complexe culturel et sportif, j’avais demandé à Tony Parker de venir parrainer la cérémonie. Un immense champion, doublé d’un homme de cœur !

S

T comme … Tigre

Capture d’écran 2015-06-02 à 12.03.04Surnom de Georges Clemenceau, l’une de mes grandes références politiques. Homme de droite, je ne partage pas toutes ses convictions, mais le Tigre incarne pour moi  un esprit libre et la capacité de notre nation à se rassembler quand l’essentiel est en jeu. Aujourd’hui, pour affronter la crise, nous avons besoin d’une nouvelle Union sacrée pour triompher des difficultés.

U comme … Université

Celle de Nantes, où j’ai passé une maîtrise de Sciences Eco avant de réussir le concours d’entrée à Sciences PO.
Des études qui m’ont donné le goût de l’entreprise et du service public.

 

U

V comme … Vendée Globe

Un homme, un bateau, un tour du monde : l’épreuve sportive la plus difficile au monde, l’aventure humaine la plus exceptionnelle, surnommée l’Everest des mers. Je suis très fier d’avoir été l’organisateur de cet événement planétaire. Accompagner chaque skipper le matin du grand départ jusqu’à son bateau, l’accueillir à son retour du bout du monde : des expériences extrêmes, gravées au plus profond de moi. Avec ses retombées économiques hors normes, le Vendée Globe est un atout fantastique pour notre région ! Vendée Globe 2016

Vendee Globe

W comme … Walesa

J’ai invité Lech Walesa à venir en Vendée lorsque j’ai été élu président du Conseil général. Lech Walesa, c’est en effet l’homme de la Résistance à l’oppression, mais c’est aussi l’homme de la réconciliation de tous les Polonais après la dictature communiste. Rassembler au-delà des clivages : voilà la qualité principale de l’homme d’Etat.

Walesa

X comme … Xynthia

Mon pire souvenir FNPC_Tempete_Xynthia_01d’élu… Mais aussi le plus beau. Le pire au contact de ces 27 morts noyés chez eux par la montée des eaux, de ces familles qui, en une nuit, ont tout perdu : leurs proches, leurs maisons, toute une vie de travail et d’économies pour s’offrir une retraite en bord de mer. Mais Xynthia, c’est aussi une chaîne de solidarité exceptionnelle. Xynthia nous a appris l’urgence de la culture du risque, que j’ai définie comme président de la mission parlementaire créée pour tirer toutes les leçons de la tempête. Mais Xynthia nous a aussi rappelé que la culture du don, de la générosité, est absolument essentielle dans nos sociétés humaines.

Y comme … île d’Yeu

L’île sur laquelle je passe toutes mes vacances depuis que je suis enfant, où j’ai appris à faire du bateau et à plonger. Une véritable pépite naturelle. Notre région doit se doter d’une véritable ambition maritime car la mer renferme un océan d’opportunités que nous ne savons pas saisir totalement.
Capture d’écran 2015-07-03 à 08.59.57

 

Z comme … Zaz

L’une des nombreuses artistes à s’être produite sur la scène du festival de Poupet. Un festival de musique à deux pas de chez moi, près de la Sèvre Nantaise, qui est entré dans la cour des grands, aux côtés des Vieilles Charrues ou des Francofolies. Une réussite artistique mais surtout humaine, propulsée par la passion des bénévoles qui s’y dépensent sans compter.

festival-poupet-2013-la-deviation-625x351