Un coup de com destiné à revenir sur des promesses de campagne intenables

La mise en scène autour de la soi-disante découverte du mauvais état des comptes publics s’apparente à une farce.

Tout ce qui est dans le rapport de la Cour des comptes était connu et reconnu.

Le Sénat, dès la fin de l’année 2016, avait rejeté le budget 2017 pour insincérité.

Les rapports du Sénat sur ce sujet étaient on ne peut plus explicites. Emmanuel Macron, ministre de l’Economie jusqu’en mai 2016, ne pouvait ignorer cette situation, Edouard Philippe non plus.

Ce coup de com est destiné à revenir sur des promesses de campagne intenables. Le gouvernement est rattrapé par la réalité.

Les mêmes qui se scandalisent aujourd’hui étaient ceux qui proposaient il y a quelques semaines d’ouvrir les vannes budgétaires.

Bruno RETAILLEAU