Évacuation de la ZAD : opération enfumage ?

L’Etat est de nouveau en train de capituler à Notre Dame des Landes en ayant accepté de négocier avec des hors la loi…qui refusent de quitter les lieux à la « surprise » des autorités. Quelle naïveté !

Car l’Etat est bel et bien en train d’organiser le maintien sur place des zadistes à Notre Dame des Landes, en leur créant un statut sur mesure.

C’est ce qu’il faut comprendre du rendez-vous organisé hier à la préfecture. Cette pseudo concertation n’est en fait qu’une usine à gaz destinée à enfumer l’opinion publique et à masquer le recul du gouvernement.

En clair, les zadistes vont se voir décerner un permis de squatter en bonne et due forme, qui validera les exactions et les infractions qu’ils ont commises pour l’obtenir. On croit rêver !

Allons-nous assister à Notre Dame de Landes à la parodie d’autorité de Bure, qui a mobilisé 500 gendarmes pour déloger… 15 personnes !

Quand la loi en est réduite à s’adapter aux hors la loi, ce n’est plus la loi de la République, c’est la loi du plus violent. C’est ce qui est en train de se passer à Notre Dame des Landes. C’est une insulte à tous ceux qui ont eu à subir la violence des zadistes. Et c’est un signal très dangereux adressé à tous les délinquants de France.

BRUNO RETAILLEAU