Loi contre les fake News : Emmanuel Macron commet un faux pas.

Avec l’annonce d’une loi contre les fake News, Emmanuel Macron commet un faux pas qui peut nous entraîner très loin, beaucoup trop loin.

Nous sommes un pays de liberté. Certes, la liberté d’expression est toujours un risque, pour le citoyen qui peut être désinformé ou pour le pouvoir qui peut être déstabilisé par de fausses informations. Mais le risque de la liberté d’expression est toujours préférable à la tentation du contrôle des consciences.
En démocratie, mieux vaut une information erronée qu’une information étatisée. Notre législation pose d’ailleurs déjà de nombreux gardes fous, en matière de diffamation et d’atteinte à la dignité des personnes. Et les journalistes et leurs lecteurs sont assez grands et responsables pour démêler le vrai du faux. Aller plus loin, ce serait franchir la frontière qui sépare la légalité de la vérité.
Le domaine de l’Etat, c’est le contrôle de la légalité. Seuls les régimes autoritaires prétendent au contrôle de la vérité. On sait ce qu’il peut en coûter.
Bruno RETAILLEAU