Le Président a beaucoup proclamé sans donner de véritable cap au pays.

Quelques mois après son élection la première interview d’Emmanuel Macron a été décevante. Le Président de la République a beaucoup proclamé sans donner de véritable cap au pays.
Son discours apparaît en décalage avec les préoccupations des français et trop techno. Il n’y a rien eu dans cette intervention qui soit de nature à répondre aux 3 insécurités que subissent et qui inquiètent les français.
L’insécurité physique. Une loi nouvelle pour reconduire aux frontières les clandestins délinquants n’est pas une réponse alors que la loi existante n’est même pas appliquée en France. Pourquoi limiter la reconduite aux frontières des seuls clandestins délinquants ?
Rien concernant la délinquance de droit commun alors qu’il faudrait rompre avec les errements du quinquennat précèdent et mettre un terme à la culture de l’excuse et à l’impunité qui devient trop souvent la règle.
Rien de nouveau et de réellement ambitieux pour répondre à l’insécurité économique. La question essentielle de la compétitivité de nos entreprises a été escamotée. Tout comme celle des dépenses publiques et de la dette qui va cette année croître de plus de 50 milliards d’euros.
Pas un mot enfin concernant l’insécurité culturelle. Emmanuel Macron fait comme si le sujet n’existait pas.
Ce fut un exercice d’auto satisfaction bien loin des préoccupations quotidiennes des français et du projet ambitieux dont la France a besoin.

Bruno RETAILLEAU