Réforme de l’université : la révolution annoncée accouche d’une petite souris

En reculant sur la réforme de l’université la méthode Macron se dévoile aux Français. Un festival de mots et puis plus rien ou si peu.
Alors qu’Emmanuel Macron avait lui-même déclaré « qu’il faut arrêter de faire croire que l’université est la solution pour tout le monde », la révolution annoncée accouche d’une petite souris. Une usine à gaz bureaucratique se profile. Après un long processus, les professeurs se contenteront de donner un avis sans aucune obligation. Le maître reste aux ordres de l’élève. On comprend mieux pourquoi Emmanuel Macron veut célébrer mai 68.
Les grands perdants dans tout cela c’est à la fois l’université française qui décroche dans les classements internationaux et les jeunes Français qu’on laisse trop souvent s’engager dans la voie de l’échec.

Bruno RETAILLEAU