Violences en marge de la COP21 : réaction de Bruno RETAILLEAU

Les attaques contre les forces de l’ordre survenues à Paris en marge de la COP 21 montrent une fois de plus la violence des groupuscules environnementalistes, issus de l’extrême gauche radicale. Ce sont les mêmes qui bloquent la ZAD de Notre Dame des Landes, qui saccagent régulièrement le centre-ville de Nantes et menacent la sécurité de ceux qui osent s’aventurer sur leur territoire.

Depuis le début de la campagne des élections régionales, je ne cesse de dénoncer la terrible ambiguïté du FN et du PS, qui refusent par calcul électoral d’appeler clairement à l’évacuation de la ZAD. Et depuis les attentats, je suis le seul à dire qu’il faut évacuer la ZAD d’autant plus urgemment. Car dans cette période de tous les dangers, l’Etat donne l’image d’une faiblesse coupable à tous ceux qui veulent s’attaquer à la République. Tant que la ZAD ne sera pas évacuée, la République, à Notre Dame des Landes et ailleurs, ne sera pas en sécurité.

Bruno RETAILLEAU